Les 7 applications mode incontournables

Quand on sait que la majorité des achats effectués sur internet concernent des articles de mode, et que 9.3 millions de français effectuent des achats depuis leur smartphone (source : Baromètre Fevad/CSA – Janvier 2017), il semble évident que les concepts mode s’exportent en version  mobile. Et puisque la mode est un secteur qui change très rapidement, avoir toujours à portée de mains les dernières informations disponibles, c’est répondre aux attentes spécifiques de ses adeptes.  

 

En France, en 2016, l’industrie de la mode a généré 150 milliards d’euros de chiffre d’affaires direct, ce qui en fait le premier secteur d’activité. Aucun hasard donc si les entrepreneurs s’y intéressent et si les applications mobiles relatives à la mode se sont multipliées ces dernières années. Pourtant, nombre d’entre elles n’ont pas survécu : bien que la communauté d’adeptes de la mode soit importante, c’est aussi une communauté qui se lasse très vite, avide de changement, et qui demande un esthétisme et une ergonomie irréprochables. Aujourd’hui, nous vous proposons de faire un tour des 7 applications mode gratuites qui ont su s’imposer comme des références.

 

Vogue Runway :

Avec l’application Vogue Runway, créée par Condé Nast en 2015, plus besoin de cartons d’invitation pour accéder aux plus grands défilés de mode. L’application donne un accès illimité aux défilés de haute couture comme de prêt-à-porter hommes et femmes, n’importe où dans le monde.

Vraie bible de la mode, on y retrouve nombre de créateurs ainsi que les photos de chacune des pièces de la collection actuelle et des précédentes, accompagnés de revues d’experts. Une source d’informations inouïe qui permet un meilleur recul sur la mode en général, et les tendances adoptées au fur et à mesure des années puisque les archives vont jusque dans les années 2000 ! Et pour ceux en manque d’inspiration, l’application dispose d’une page street style, avec les meilleurs looks repérés aux quatre coins du globe.

Et même si grâce aux réseaux sociaux il nous est désormais possible de vivre les défilés en direct, difficile d’être au courant de tout ce qu’il se passe tant les défilés sont nombreux au cours des fashion weeks. Vogue Runway permet donc de rester informé de toutes les dernières collections, de retrouver ses créateurs favoris en un seul et même endroit, et de pouvoir visualiser les pièces qui nous ont plu facilement. Unique en son genre, l’application permet aux modeuses d’assister aux défilés comme si elles étaient au premier rang, et ce de façon très intuitive.

Si l’on devait penser à une amélioration, une fonction de suivi de certains créateurs, afin d’être notifié de leurs défilés et de la mise en ligne des photos de leur collection serait appréciable. De même, pouvoir sauvegarder nos pièces favorites sur notre profil, ou dans des « board » à l’instar de Pinterest s’avérerait pratique.

Capture d'écran de l'application Vogue Runway
Source : Vogue

Vinted :

La start up d’origine lithuanienne, lancée en 2013, n’a fait que croître depuis et totalise aujourd’hui plus de 60 millions de dollars de levées de fonds. Présente aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, France, Pologne, Autriche, République Tchèque et en Lituanie, Vinted a su s’imposer comme la market place de référence en termes d’articles de mode grand public de seconde main.

 

L'application Vinted mets en ligne 9 millions d'articles par minute.
Crédit : Vinted

 

Si Vinted a su se démarquer de ses concurrents, c’est notamment parce que ses fondateurs ont identifié une opportunité de marché au bon moment, et créer une communauté forte et fidèle. Plus qu’une market place, il s’agit aussi d’un réseau social, où les utilisatrices (féminine à 99%, et âgée de 15 à 30 ans) peuvent discuter entre elles via le forum, et échanger sur des sujets variés. L’entreprise se démarque notamment par l’ampleur de son offre et par la qualité des services apportés à ses membres. Avec 22,3 millions d’articles en ligne sur la plateforme, le paiement sécurisé, le suivi de colis, ou encore le remboursement de l’article s’il n’arrive pas à destination ou n’est pas conforme à l’annonce ; tout ce qui pourrait potentiellement présenter un frein à l’achat est facilité.

Le succès de la plateforme s’explique également par sa politique mobile-first, en adéquation avec le mode de consommation de son segment de marché. Pour ce qui est du modèle économique, les acheteuses paient une commission de service équivalent à 5% du prix de l’article, à laquelle s’ajoute une commission fixe de 0,70€. Et avec un achat effectué toutes les 49 secondes en moyenne, la rentabilité de la start up semble assurée.

Source : Vinted.fr, lemonlabs.co

 

Lookbook.nu :

Créé en 2008 par un couple basé à San Francisco, d’abord sous forme de site internet, et ensuite sous forme mobile, Lookbook.nu permet à tout un chacun de poster des photos de ses looks, en indiquant la provenance des pièces portées, et de les partager avec le reste de la communauté. Vers la fin des années 2000, les blogs mode se sont multipliés, notamment les blogs de street style comme The Sartorialist, lançant un nouveau mouvement. Les blogs ont donné la possibilité à n’importe qui d’exprimer son propre style, de faire découvrir des marques du monde entier, et d’inspirer d’autres personnes. Les codes n’étaient plus dictés que par les magazines de mode, où les marques elles-mêmes, mais par des particuliers. C’est en surfant sur cette vague que Lookbook.nu a su s’imposer. Des bloggeurs comme la célèbre Chiara Ferragni y ont notamment fait leurs débuts. Mais pas besoin d’être un bloggeur pour pouvoir s’y inscrire. Avec des boards créés en fonction des styles et événements, mais aussi des tips et interviews de bloggeurs mode, l’application est une source d’inspiration quotidienne, et permet de trouver différents styles par régions, couleurs, pièces, marques, etc…

Les fondateurs restent cependant discrets concernant leurs avancées et il est relativement compliqué de se procurer des informations chiffrées sur l’entreprise. Plusieurs applications similaires ont vu le jour dans les années qui ont suivi, tel que Fashion Kaleidoscope, Daily Street Snaps, ou encore Thre.ad, mais n’ont pas su perdurer.

Capture d'écran de l'application Lookbook
 

Wheretoget :

Start-up française créée en 2011, Wheretoget est un site et une application sur lesquels les utilisateurs peuvent poster l’image de l’article de mode qu’ils convoitent et demander à la communauté où se le procurer. Qu’il s’agisse d’une photo de célébrité, d’une bloggeuse, ou d’un inconnu, les membres de la communauté identifieront d’où l’article vient, ou à défaut, vont trouver une pièce similaire. La start up met donc en relation utilisateurs et boutiques en ligne, et se rémunère au coût par clic. La plateforme, entièrement réalisée en anglais, revendique une communauté de 3M de membres, et son trafic provient majoritairement d’Amérique. En 2014, une levée de 2 millions de dollars a été effectuéee auprès d’Alven Capital ainsi que plusieurs Business Angels.

Mais Wheretoget n’opère pas qu’en B2C. Les marques de prêt-à-porter peuvent également s’approprier l’outil afin d’obtenir des statistiques, de traquer les mentions Instagram, les mentions sur les blogs, mais aussi d’importer leur lookbook et les références disponibles sur leur catalogue.

Jusque-là, la concurrence n’avait pas réellement réussi à se faire une place, cependant ces dernières années, l’application liketoknow.it semble rattraper son retard en offrant une application sur lequel la navigation est agréable, et le contenu de qualité, ce qui tend à faire défaut à son concurrent.

Capture d'écran de l'application Vogue Runway
Source : wheretoget.it, maddyness.com

 

Bloglovin :

Bloglovin est un concept d’origine suédoise, créé en 2007. Aujourd’hui, l’entreprise a des bureaux à Stockholm et NYC, et est une ressource pour des millions d’influenceurs et de marques dans le monde. L’entreprise, qui revendique 25 millions de visiteurs uniques par mois, opère en B2C comme en B2B.

Concernant la partie B2C, l’application permet de suivre vos blogs préférés, mais aussi d’en trouver de nouveaux. Dès qu’un article est posté, l’utilisateur reçoit une notification afin de ne plus jamais rater un billet, et centralise ainsi ces informations sur un seul site. L’utilisateur peut sauvegarder les articles par thèmes, pour revenir dessus à sa guise.

Pour ce qui est du B2B, l’entreprise permet de mettre en relations influenceurs et marques. Bloglovin’ et ses millions d’influenceurs à travers le monde, a permis des campagnes avec de grandes marques comme Burberry, Dolce & Gabbana, Gucci, H&M, NARS, etc… Les influenceurs sont référencés par catégories, afin d’aider les marques à cibler une audience très spécifique, comme « jeune maman de jumeaux », « amateur de vin citadin », ou encore « influenceurs spécialisés dans la beauté bio ». La plateforme permet aux marques de mettre en place des campagnes de communication à travers différents réseaux et d’en mesurer les résultats.

Les créateurs ont su tirer avantage de la vague de blogs et d’influenceurs qui ont vu le jour ces dernières années. Comme le mentionnait Hillary Sloan au cours de sa conférence sur le futur du marketing d’influence lors de notre Look Forward Fashion Tech Festival, les influenceurs ont une connexion personnelle avec leurs abonnés, et créé une relation de confiance. Ce mouvement a révolutionné les modes de consommation actuels : 92% des consommateurs restent aujourd’hui plus sensibles aux recommandations d’un influenceur qu’à une publicité.

Capture d'écran de l'application Bloglovin
Source : Bloglovin, Hillary Sloan

 

Fashiola :

Fashiola, créé en 2015, est plus qu’un comparateur de prix spécialisé dans la mode : les utilisatrices peuvent « liker » les articles afin de créer une wishlist et être avertie lorsque le produit est soldé. L’application se veut un moteur de recherche de la mode, où l’on peut trouver facilement parmi des milliers de références, la pièce que l’on recherche en fonction de la taille, couleur, marque, matière, ou encore du mode de paiement et du délai de livraison. Le comparateur est présent aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Allemagne, Espagne, et en France, rassemble près d’un million d’articles de mode, et 1800 marques via 50 boutiques, vers lesquels il renvoie directement ses utilisateurs.

Capture d'écran de l'application Fashiola
Source : bfmbusiness, Fashiola, App Annie

Ask Jalouse :

L’application Ask Jalouse est née de la fusion entre la start up Ask Anna, et le magazine Jalouse. La start up Ask Anna, créée en 2014 et incubée durant la 1è promotion de Look Forward, offre des conseils vestimentaires aux indécises. Que ça soit le matin avant de partir au travail, ou en pleine session shopping, « l’application vous apporte en moins de 5 minutes des avis et conseils de la part d’une communauté de passionnés ». Et à l’inverse, les utilisatrices peuvent aussi apporter leur aide. La start up s’est alliée à Jalouse, magazine destiné aux jeunes femmes, édité par Jalou Media Groupe qui publie aussi l’Officiel et l’Optimum. De cette fusion est née AskJalouse, véritable réseau social du look où l’on peut swiper, commenter, rechercher des amis ou encore poster des photos.

Avoir un styliste personnel à portée de mains, c’est un peu le rêve de toutes les femmes… En plus des avis d’autres adeptes, l’équipe éditoriale du magazine Jalouse, composée d’experts, apporte des conseils sur les tenues des membres. Et à l’avenir, les marques présentées dans le magazine Jalouse pourraient tester leurs futures collections en demandant directement l’avis des utilisatrices. En allant chercher l’information à la source, c’est l’assurance pour les marques de ne pas se tromper, et pour les acheteuses de trouver des pièces qui leur plaisent réellement.

Capture d'écran de l'application AskJalouse
Source : AskAnna, LesEchos