CAPSUL : choisissez le cousu main

Début septembre, nous vous annoncions que Louis-Antoinette, start-up incubée lors de notre première saison, se lançait dans une nouvelle aventure : CAPSUL. Louis-Antoinette nous avait rejoint en 2015, avec pour but de ramener le cousu main au goût du jour, en proposant des patrons de vêtements ainsi que des kits de couture pour les réaliser soi-même. Aujourd’hui, fort de cette première aventure réussie, ils se diversifient avec CAPSUL et permettent à leurs clientes d’entrer en contact directement avec une couturière afin de créer des pièces sur-mesure et personnalisables. Nous sommes revenus sur ce nouveau projet avec Floriane Pelletier, co-fondatrice de CAPSUL.

 

« Pourquoi avoir lancé CAPSUL ?

Dès le lancement de Louis Antoinette, nous avions en tête de proposer des vêtements en version finie, en tenant compte des valeurs qui nous sont chères : des vêtements jolis, féminins, mettant en avant le savoir-faire français, apporter une transparence sur la provenance du vêtement, son prix, etc.

Nous attendions juste le bon moment pour nous lancer !

 

D’où le nom « CAPSUL » vous est-il venu ?

L’adjectif « capsule » est un mot très commun dans le domaine de la mode, qui désigne une ligne de vêtements composée de quelques pièces en série limitée. Nous avons voulu pousser l’idée en l’associant à studio pour imaginer le plus grand studio de couture au monde, dans lequel chaque couturière imagine sa propre collection capsule, en s’appuyant sur notre bibliothèque de patrons de Créateurs.

 

Mais alors… est-ce que ça veut dire que Louis-Antoinette est mort ?

Au contraire ! CAPSUL studio se nourrit de Louis Antoinette et permet à celles qui ne savent pas coudre de pouvoir enfin s’offrir un modèle provenant de chez nous, mais aussi des autres marques partenaires de patrons qui viennent enrichir notre proposition de vêtements disponibles sur la plateforme.

Louis Antoinette continue par ailleurs à se développer de son côté avec 2 nouvelles collections chaque année, des surprises pour notre communauté, des collaborations à venir, etc.

 

Mener deux projets à la fois, c’est une sacré aventure, non ?  

Effectivement ! Cependant notre équipe s’agrandit aussi pour nous permettre de mener tous les projets de front.

 

Quelle est la gamme de prix des pièces issues de CAPSUL ?

Ce sont les couturières qui fixent leur prix en fonction du temps passé, du tissu choisi, de la complexité du modèle, ainsi que de toute la logistique (ce sont elles qui expédient directement au client).

Les robes vont en général de 120 à 180€, les blouses entre 50 et 70€, etc.

Pour la section enfant, les prix vont de 20 à 50€ pour un pantalon, 40 à 70€ pour un gilet, par exemple.

 

A-t-il été compliqué de réunir des couturières autour de votre projet ?

Grâce à la communauté Louis Antoinette et à ce que nous avons précédemment réalisé, nous avons pu obtenir la confiance de premières couturières qui ont accepté de réaliser de premiers vêtements pour alimenter leur corner sans connaître le nom du site, ce à quoi il ressemblerait, etc. Cette confiance est primordiale pour la réussite de CAPSUL, nous ne pourrions pas réussir sans elles !

Les couturières sont par ailleurs passionnées par ce qu’elles font, en tirer une rétribution financière est un souhait qu’avaient beaucoup d’entre elles depuis longtemps.

 

Vous avez testé quelques modèles sur des volontaires, quels ont été leurs retours ?

Nous avons eu des retours extrêmement positifs. Les premières clientes ont adoré pouvoir échanger avec « leur » couturière », que ce soit pour des conseils sur la taille d’un vêtement déjà réalisé par celle-ci ou pour réaliser un vêtement « à la demande », c’est à dire en choisissant le tissu, les finitions, etc.

Nous avons aussi beaucoup travaillé sur le packaging, pour avoir une vraie impression « wahou » à réception du colis. Chaque vêtement est emballé dans du papier de soie, et expédié avec sa carte d’identité sur laquelle sont inscrits les éléments suivants : nom de la couturière, composition du tissu, taille, indications de lavage, etc. Chaque modèle porte la griffe CAPSUL studio, est lavé avant d’être envoyé, etc.

Bref, une vraie expérience nouvelle de la mode !

Jusqu’où la personnalisation du vêtement par la cliente sera-t-elle possible?

Il n’y a pas de limite ! La couturière est là pour aiguiller sa cliente et la conseiller sur la sélection du bon tissu, du bon patron en fonction de sa morphologie, etc.

 

CAPSUL débute tout juste… Avez-vous déjà des idées de développement pour la suite ?

Nous avons envie de rapidement tester l’expérience du vêtement unique « en vrai » à travers des pop-up store, mais il faut encore nous laisser quelques mois… »

 

Merci à Floriane de nous en avoir dit plus sur ce nouveau projet. Nous leur souhaitons beaucoup de réussite et vous invitons à vous rendre sur CAPSUL pour découvrir toutes les pièces disponibles sur-mesure.