Développement durable et industrie textile

Ce n’est pas un grand secret, l’industrie de la mode est l’une des plus polluantes du monde, le segment denim étant l’un des plus gros acteurs de la pollution. En effet, la production d’une seule paire de jeans nécessite jusqu’à 10 000 litres d’eau, ainsi que des colorants, des produits chimiques et des pesticides polluants l’eau et l’environnement.

Petit point sur le développement durable:

La notion de développement durable désigne, selon sa définition propre donnée dans le rapport de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’Organisation des Nations unies, un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. Cela se caractérise par la recherche d’un équilibre entre les trois piliers suivants :

  • Economie

  • Social

  • Environnement

La filière textile : une industrie complexe et mondialisée

Avec des fournisseurs aux quatre coins du globe et de nombreuses phases de fabrication, l’industrie textile est sans doute la plus internationalisée. Elle part de l’agriculture pour arriver à l’industrie, emploie beaucoup de main d’œuvre non qualifiée sur des territoires en concurrence, elle a donc de nombreux impacts environnementaux comme sociaux.

Dans un contexte de mondialisation des échanges et de Fast Fashion, la course au produit le moins cher et aux nouvelles collections engendrent souvent une dégradation des conditions sociales et environnementales de production, et consommations excessives (conditions de travail, salaires, toxicité des produits pour les employés et pour le consommateur final, rejets polluants, …) L’entreprise responsable, qui fabrique et commercialise ses produits dans une recherche de qualité globale peut être contrainte de suivre cette tendance de moindre qualité pour maintenir ses parts de marché, tandis que de grosses enseignes sortent des nouveautés toutes les 2 semaines. Des boutiques ouvertes 7 jours sur 7 à Londres et jour comme nuit à Dubaï. Une course frénétique poussant à produire toujours plus, toujours plus vite et consommer de manière compulsive.

5 MARQUES ECO-RESPONSABLES

LES BASKETS EN PLASTIQUE RECYCLÉ D’ADIDAS , UN FRANC SUCCÈS

Afin de résoudre le problème de déchets plastiques qui se retrouvent dans nos océans, polluant l’eau et tuant les animaux, Adidas a construit, étape par étape, un business plan plus durable (et mutuellement bénéfique). En effet, la marque à succès a fait équipe avec Parley pour réutiliser les millions de tonnes de plastique polluant actuellement les océans du monde. Ainsi, Adidas a trouvé un moyen intelligent d’utiliser le recyclage plastique à son avantage (et celui de la planète). Si la décision de ne plus utiliser de pailles en plastqiue a un impact énorme sur l’environnement, imaginez l’impact qu’une marque mondiale comme Adidas pourrait avoir. Nous avons tous entendu parler de l’horrible «Great Pacific garbage Patch» qui est une énorme bande d’océan recouverte de plastiques, de boues chimiques et d’autres débris drainés par les courants du Gyre du Pacifique Nord. Une étude, datant de 2015, estime qu’environ huit millions de tonnes métriques de déchets plastiques pénètrent dans les océans chaque année. Ainsi, d’ici 2020, Adidas veut que toutes ses chaussures soient fabriquées avec du plastique recyclé, et ils sont sur la bonne voie… En effet, leur première incursion dans le développement durable a été un succès étant donné qu’un an après, Adidas a écoulé un million d’exemplaires de ses chaussures. Pas mal non ?

H & M CONSCIOUS RÉUNIT LA FÉMINITÉ ET L’INNOVATION DE MODE DURABLE AVEC DE L’ARGENT RECYCLÉ ET DE L’ECONYL®

Pour créer cette toute nouvelle collection, l’équipe de design H&M a combiné les dernières innovations en matière de textile  et des designs inspirés de la maison créative des artistes suédois Karin et Carl Larsson, cette collection est une expression résolument moderne du « beautiful craft » et de la féminité puissante. Parmi les nouveautés de cette année, deux nouveaux matériaux durables, l’argent recyclé et l’ECONYL®, une fibre de nylon 100% recyclé provenant de filets de pêche et d’autres déchets de nylon. Lancée il y a 1 mois, la collection Conscious Exclusive 2018 est maintenant disponible dans plusieurs magasins du monde entier et en ligne sur hm.com.

« C’est un grand plaisir d’introduire deux nouveaux matériaux durables dans la collection. En créant de magnifiques dentelles en ECONYL® et de magnifiques bijoux en argent recyclé, nous continuons à repousser les limites de la mode durable. De plus, le travail de Karin Larsson prend tout sons sens, ses motifs stylisés, ses compositions audacieuses et l’utilisation de couleurs dans toute la maison sont des précurseurs. Elle était une femme si forte et c’est cet esprit que nous avons canalisé. »Ann-Sofie Johansson, conseillère en création chez H&M.

L’égérie de la campagne Conscious Exclusive est Christy Turlington Burns, un top connue dans le monde entier et fondatrice de l’organisation pour la santé maternelle, Every Mother Counts.  « Participer à la campagne H&M Conscious Exclusive m’a beaucoup appris au sujet des matières durables et des progrès accomplis dans ce domaine. La collection est extrêmement féminine et élégante », a-t-elle précisé.

 

PEOPLE TREE, LE PIONNIER DE LA MODE ÉQUITABLE  

People Tree, basé à Londres et Tokyo, a mis l’accent sur les pratiques de commerce équitable depuis ses débuts il y a 25 ans. People Tree a ainsi été la première marque de vêtements à être certifiée par la « World Fair Trade Organisation », et toutes leurs pièces sont donc certifiées Fair Trade. Parmi les matières utilisées, on retrouve le coton bio et d’autres matières écologiques, dont des fibres de banane. De plus tous les vêtements sont traités et teintés avec des composés non-toxiques. La marque se positionne donc aux antipodes de la « fast fashion ». Gros plus, la marque a fait quelques collaborations de haut niveau au fil des années, y compris avec Emma Watson.

 

EVERLANE, MODE DE PRODUCTION ÉTHIQUE ET UNE TRANSPARENCE TOTALE
Fondée par Michael Preysman en 2011, Everlane arbore une transparence totale, la marque de mode a pour but d’offrir aux consommateurs des produits de haute qualité, fabriqués de manière éthique et responsable à un prix équitable. Ils ont passé des mois à chercher les meilleures usines de fabrication du monde, les mêmes qui produisent les vêtements de nos designers préférés, à nouer de solides relations avec les propriétaires d’usines pour garantir l’intégrité de leur usine et maintenir des pratiques de production éthique à chaque étape du processus. Everlane estime que les consommateurs ont le droit de savoir le coût réel des articles et leur production. En effet la marque partage les coûts de production, par catégorie et en ligne (matériaux, quincaillerie, main d’oeuvre, transport et, le cas échéant, douanes. En plus de ces détails, on apprend de quelle usine provient l’article que l’on s’apprête à mettre dans son panier virtuel. En effet, Everlane présente sur son site chaque usine avec laquelle elle fait affaires, aux États-Unis et ailleurs.
« Nous voulions fabriquer du denim dès le début », a déclaré Preysman à Fast Company. « Maintenant, nous pouvons trouver le bon partenaire, et ce partenaire est également intéressé par nous. » Pour que la collection de jeans reflète les valeurs de la marque, l’équipe de design Everlane a créé une paire de jeans classiques à la fois intemporels et durables. De plus, les jeans sont fabriqués dans un denim plus lourd, conçu pour conserver sa forme, mais avec suffisamment de stretch pour être confortable, ce qui signifie que les consommateurs n’auront pas à les laver aussi souvent.

  revising their entire supply chain to reduce the environmental impact of their production, and providing their workers with health insurance, paid maternity and paternity leave and subsidized childcare. They’re even trying to discourage their customers from buying more product by offering to restore Patagonia product to go

PATAGONIA, LE PIONNER DE LA TRANSPARENCE
L’une des marques les plus connues et respectées, Patagonia est LA référence qui revient dans la bouche de tous les jeunes entrepreneurs de la mode éthique. En effet, la marque cherche à démontrer, encore et toujours plus son amour pour la nature. Même si elle a admis par le passé ne pas avoir toujours été très « ecofriendly ». Néanmoins,  les fondateurs de la marque travaillent dur pour s’assurer que leurs vêtements soient produits de manière éthique et sécuritaire, en réduisant systématiquement l’impact environnemental que pourrait avoir la production de leurs produits. En outre, ils ont lancé une plate-forme numérique pour connecter les clients avec l’activisme populaire. Le but de cette plateforme, « Patagonia Action Works », est d’encourager leurs clientèles à en apprendre davantage sur les problèmes environnementaux locaux et à s’impliquer dans des événements, des pétitions et du bénévolat dans leur région.
D’autant plus, la marque fournit à ses employés une assurance maladie, des congés de maternité et de paternité payés et des services de garde subventionnés. Ils essaient même de décourager leurs clients d’acheter plus de produits en leur proposant une remise à neuf, avec leur programme « Worn Wear ». « Parfois, c’est bien de ne rien vendre ». Un sans faute !

Notre avis :

Bien qu’il y ait encore du travail, beaucoup de choses positives et encourageantes ont été enclenchées durant les dernières années, comme le prouvent les initiatives responsables qui se multiplient. Occasion particulière pour se pencher sur cette question et découvrir des solutions variées et prometteuses pour répondre aux enjeux du développement durable.