E. Macron, M. Zuckerberg, des startups innovantes, un vent de Girl Power… VivaTech !

Des invités de marques, des annonces gouvernementales, toujours autant de robots, des innovations en terme de transports, un vent de Girl Power : Voici le récap’ Look Forward sur l’édition 2018 de VivaTech.

Cette année, le salon des nouvelles technologies et de l’innovation s’est déroulé du jeudi 24 au samedi 26 mai à la Porte de Versailles, à Paris. L’évènement a été un franc succès puisqu’il a réuni 100.000 visiteurs, contre 68 000 en 2017. 8.000 start-up étaient représentées sur place, contre 6.000 l’année précédente. Enfin, 2.000 investisseurs ont foulé le salon, contre 1.600 un an plus tôt. C’est un pari réussi pour cette troisième édition de VivaTech qui a réussi à faire déplacer une bonne partie de la Silicon Valley à Paris en proposant un salon pouvant concourir avec le CES de Las Vegas.

Le président de la République Emmanuel Macron, le secrétaire d’État en charge du numérique Mounir Mahjoubi, le PDG et fondateur d’Uber Dara Khosrowshahi et le PDG de Facebook Mark Zuckerberg étaient des invités de marque lors de cet événement où grands groupes et startups ont présenté leurs dernières innovations.

Girl Power, les femmes dans la Tech

Une attention particulière a été portée à la place des femmes dans la Technologie, encore trop peu nombreuses dans la tech et à la tête des startups. Le salon a souhaité faire de son évènement un véritable tremplin pour les jeunes femmes, avec 40% de speakers féminins, un pourcentage bien plus élevé que la plupart des conférences dédiés au même sujet. En effet, une bonne partie de la programmation du salon a été dédiée à la question de la place des femmes dans le secteur des nouvelles technologies et du numérique. La scène principale du salon a ainsi accueilli une dizaine de personnalités inspirantes, entrepreneuses, sportives, politiques, chercheuses… comprenant Hapsatou Sy, Laurence Fischer, Céline Lazorthes et Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat en charge de l’équité entre les femmes et les hommes, ayant introduit cette conférence à l’occasion d’une matinée « Girl Power » samedi 26 mai.

 

« Soutenir l’orientation des jeunes femmes vers le numérique, c’est une question de développement économique avant tout. Si les femmes ne sont pas formées au digital, des pans entiers de l’économie vont passer à côté de la transformation digitale ! » Marlène Schiappa.

 

La venue de stars de la tech

Après le discours d’ouverture du président Emmanuel Macron, prônant la réconciliation entre l’innovation et le bien commun, de nombreuses stars de la tech se sont succédées sur la grande scène du salon, abordant les enjeux économiques, sociaux et éthiques de l’intelligence artificielle (IA), du Big data ou encore de la robotique.

 

 

Au lendemain de son tête-à-tête avec le Président de la République française, le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg a pris la parole sur la « Stage One » de Viva Tech, en fin de journée jeudi 24 mai, après les discours des PDG d’IBM (Ginni Rommety), de Microsoft (Satya Nadella) et d’Uber (Dara Khosrowshahi, qui a annoncé choisir la France pour son centre R&D dédié aux taxis volants). Une intervention rare pour le PDG du plus gros réseau social, quelques semaines après l’affaire Cambridge Analytica, concernant le détournement des données personnelles d’une centaine de millions d’utilisateurs et utilisatrices du réseau social à des fins politiques. Parallèlement, et en discussion avec le PDG de Publicis (Maurice Levy), il a ainsi annoncé que si Facebook est devenu “GDPR compliant” en Europe, la plateforme va étendre ses procédures de protection des données au monde entier.

QUELQUES PROJETS REPERES SUR LE SALON

VivaTech, c’est principalement la rencontre de startups qui, sans aucun doute, vont révolutionner le monde du retail, de la mode et de la beauté. Voilà une sélection de ces jeunes pousses rencontrées au salon:

Clothparency, la plateforme pour mieux consommer la mode. En effet, cette plateforme numérique va vous aider à acheter vos vêtements en pleine conscience de leur impact sur l’environnement et vous à comprendre ce qui se cache derrière un t-shirt ou un jeans à prix bas. Comment ? En installant son plugin, un module d’extension, sur votre navigateur de recherche et Clothparency se chargera de vous dire l’impact humain et environnement qu’a pu avoir votre vêtement.

Innolin, l’écomatériau  à base de lin et de liège, léger, résistant, isolant acoustique, thermo-formable et écologique. La société répond à des demandes d’architectes, designers et écoles de design pour créer des matériaux sur-mesure.

WosomTechstartup spécialisée dans la réalité augmentée et virtuelle, à destination de retailers et proposant des solutions leur permettant de simplifier leur quotidien et d’augmenter leurs ventes à travers deux produits : Easybuild : une application destinée aux professionnels  de l’immobilier, de l’habitat et du bâtiment et Bimception un catalogue augmenté pou les entreprises du retail et les marques, ce produit est un véritable outil de communication permettant d’améliorer l’expérience client et augmenter les ventes, grâce à des objets 3D que le client peut placer dans son environnement intérieur. 

Cleep, l’appli réseau social de wishlist qui remplace les captures d’écran et simplifie l’expérience shopping. Cette appli gratuite, disponible exclusivement sur iOS et Made in France se présente comme un « shopping-bag digital intelligents » permettant de ranger dans des listes, un produit repéré sur un site ou un blog pour le retrouver plus tard et plus facilement.

Ookup, le marché boursier des sneakers .En effet, c’est une bourse où l’utilisateur peut acheter et vendre ses paires préférées, neuves ou d’occasions et garanties 100 % authentiques. C’est un service innovant, intuitif, permettant à chaque amateur ou collectionneur avéré de se procurer ou d’investir dans une paire qui lui tient à cœur. La petite innovation de la startup est l’algorithme qui analyse l’offre et la demande en temps réel et qui permet de créer le cours de chaque modèle sur le marché secondaire.

Perfumist, la création d’un algorithme pour bien choisir son parfum. Ne plus tergiverser entre une multitude de propositions odorantes en s’appuyant sur la science et la data c’est le concept développé par la startup. Basée sur un algorithme qui implique de l’intelligence artificielle, l’application fait matcher les ingrédients contenus dans les 12 000 parfums de base avec les préférences olfactives du client. De ce « rapprochement », 15 propositions de parfums sont ensuite soumis.

Skeerel, une solution pour faciliter le parcours utilisateur et mettre fin aux mots de passe. « Pour ne plus avoir de problème de mots de passe il suffit de ne plus en utiliser », selon le créateur de la startup Skeerel! En effet l’application vise à remplacer les mots de passe sur les sites et à rendre anonyme les recherches ou achats des utilisateurs.

Une réflexion au sujet de « E. Macron, M. Zuckerberg, des startups innovantes, un vent de Girl Power… VivaTech ! »

Laisser un commentaire